Une pêche blanche au doré qui fait rêver!

Martin[1]

Je me souviens des premières fois où j’ai eu la chance de voir à l’œuvre Al Lindner ou Bob Izumi ou encore Reno Viola bien installé devant la télévision le samedi matin. Étant tout jeune, ces expériences en pyjamas ont éveillé en moi une passion pour la pêche qui maintenant, ne fait qu’augmenter en ampleur à chaque année. The In-Fisherman (Al et Ron Lindner) en particulier était pour moi LA référence en matière d’information pour la pêche plus sérieuse. Leur approche systémique m’a permise d’augmenter considérablement mon taux de réussite ainsi que de capturer de plus gros spécimens avec une certaine régularité. D’après-moi, In-Fisherman qui est maintenant devenu « Lindner’s Angling Edge » en ondes sur WFN est nettement supérieur à la vaste majorité de programmes de pêche qui se contentent souvent d’une présentation très superficielle ou de la promotion de produits et de pourvoiries. On peut le comprendre. Après tout, « money is the name of the game », et ce dans toutes les facettes de la société d’aujourd’hui.

Permettez-moi de vous conter l’histoire d’un samedi matin bien ordinaire en tout début de la saison blanche. Il pleut et la glace du lac Saint-François ne m’inspire pas confiance donc je décide de m’installer devant la télé avec mon café pour savourer une émission de pêche ou deux. Malheureusement je constate rapidement que de nos jours les émissions de pêche sont plutôt des annonces publicitaires d’une demi-heure où l’on aperçoit des pêcheurs capturer poisson après poisson, sans trop d’explication et parfois avec de la musique qui ne fait qu’aliéner le téléspectateur de l’expérience vécue par les pêcheurs. C’est à ce moment que je me souviens d’un site dont parlait Jean Chartrand sur CKAC sur lequel je trouverais une vidéo de pêche sur glace au doré avec Luc Couture sur le lac Saint-Pierre. Je me suis dit, pourquoi ne pas aller regarder ça. Je me suis dirigé vers l’ordinateur et disons que je n’ai pas mis beaucoup de temps à être absolument estomaqué par la qualité exceptionnelle de cette vidéo. On parle ici de pêche blanche au doré «world-class ». Vous pouvez trouver ce bijou monté par Daniel Leclair et Jean-Guy Côté au www.peche-en-ligne.net

Luc_Daniel[1]

Je n’ai jamais eu la chance de pêcher au Lac St-Pierre mais croyez-moi j’ai l’intention de rectifier cette situation. J’imagine que ce plan d’eau ressemble quelque peu au Lac Saint-François malgré le fait que ce dernier ne soit pas aussi large et qu’il est un peu plus profond en moyenne que le lac Saint-Pierre. Toutefois, les deux plans d’eau étant tous deux des élargissements peu-profonds du Fleuve Saint-Laurent où le débit d’eau est contrôlé par des barrages hydro électriques, il y a certainement quelques parallèles à faire. Par exemple, le courant du fleuve doit y jouer un rôle primordial en créant une relation intime entre le courant du fleuve et les habitudes alimentaires du doré jaune. Les dorés du lac Saint-Pierre doivent eux aussi être paresseux, se contentant d’attendre la nourriture apportée par le courant dans des garde-mangers. D’ailleurs la description de la batture sur laquelle pêchaient Luc Couture, Daniel Leclair et Jean-Guy Côté me faisait beaucoup penser au type de batture que l’on retrouve à plusieurs endroits sur le lac Saint-François. Il s’agit d’une longue structure assez uniforme qui n’a pas de pointe à cibler comme tel, ni d’endroit qui attire le poisson en particulier comme un amas de roches par exemple. Une autre similitude entre les deux plans d’eaux est l’effet stimulant des navires qui passent régulièrement dans la voie maritime du Saint-Laurent sur les habitudes alimentaires des poissons prédateurs. Je n’y avais jamais pensé, mais avec l’absence de vagues pendant la saison hivernale cet effet pourrait être encore plus important. J’imagine que l’expérience des trois pêcheurs dans la vidéo était en fin de saison puisque la glace était très épaisse et que les navires commençaient à peine à passer. Un petit secret gardé bien gardé du lac Saint-François suggère que les dorés soient plus actifs suite au passage d’un navire dans la voie maritime. Je peux vous témoigner personnellement que certaines de mes plus belles prises sont survenues à de tels moments. En particulier très tard en soirée.

lac saint pierre

Pour revenir à la vidéo, au lieu de voir un gars prendre un poisson et de le remettre à l’eau pendant qu’un narrateur nous endort en perfectionnant sa prose, j’ai eu la très plaisante surprise d’être sujet à de maintes explications très claires des techniques utilisées, aux outils utilisés et surtout, à des résultats absolument époustouflants. On parle de dorés dont la taille moyenne se situe autour de 3-5lbs avec quelques monstres autour des 10lbs ainsi que d’un masquinongé et d’un esturgeon très respectables. Tout ceci fut jumelé à une forme de vidéographie que je nommerais «intégrale», ou, si vous le préférez «raw». On retrouve d’ailleurs sur le site un avertissement très clair qui indique qu’on ne fait pas affaire avec des experts de l’audio-vidéo. Je ne sais pas si l’intention en fut ainsi mais ce trait même donne au tout un cachet vraiment spécial. On relai l’expérience véritable de la journée aux auditeurs sans poupons et sans musique et narration distrayantes. C’est un véritable coup de vent rafraichissant. Bref, c’est du vrai, c’est pour les mordus, et je vous invite fortement à leur rendre visite.

Alors pour ceux et celles qui ne retrouvent plus la substance qu’ils recherchent dans les émissions de pêche et qui cherchent à en savoir plus long sur les endroits à privilégier autour des centres urbains, tout en apprenant les techniques à utiliser, la présentation de leurre, les habitudes saisonnières des poissons, je vous conseil de jeter un coup d’œil sur le site de Daniel Leclair et Jean-Guy Côté www.peche-en-ligne.net et à leur vidéos. Leur approche me rappelle celles des frères Lindners. Ils ont de la difficulté à cacher leur amour et passion pour le sport tout en nous fournissant de l’information utile et efficace. Car même si la pêche dans nos endroits peuplés est excellente, il est aussi très facile de rentrer bredouille sur ces imposants plans d’eau. Rien de mieux que des conseils d’experts pour se bâtir un peu de confiance!

On se voit sur l’eau, Jigger.

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

2 Responses to Une pêche blanche au doré qui fait rêver!

  1. livre photo says:

    Superbe, abordable et présentant des finitions sur mesure et d’une qualité professionnelle, la gamme de livre photo de Pixum n’a pas fini de vous étonner.

  2. photographe says:

    Bah… est-ce que c’est de la pub le dernier commentaire de cet article ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *